Fais ça court !
telequebec.tv
Philippe-David et Philippe

De gauche à droite :
Philippe-David Gagné et Philippe Arsenault

PROFILS INDIVIDUELS ET
COURTS MÉTRAGES DIFFUSÉS
Liste des équipes 

Philippe-David Gagné

26 ans

La Baie

Philippe possède un baccalauréat interdisciplinaire en arts de l’Université du Québec à Chicoutimi. Improvisateur, scénariste, acteur, réalisateur, professeur de français; Philippe-David fait preuve d’une étonnante polyvalence.

Quelles sont les grandes qualités d’un réalisateur?

Esprit de synthèse, inventivité, originalité, logique, leadership, capacité à gérer le stress, humour, concentration, sensibilité, écoute. Un mélange de toutes ces qualités et de plusieurs autres.

Quel a été votre éveil cinématographique?

Mon père a été abonné à Super Écran depuis ma tendre enfance. J’ai donc, dès mon plus jeune âge, été en contact avec une quantité impressionnante de films. Je ne peux pas pointer spécifiquement un film qui a déclenché ma passion, mais je me rappelle exactement le moment où j’ai pris conscience que je ferais des films : en plein examen de chimie au cégep.

Quel premier film vous a le plus marqué?

Plusieurs films m’ont marqué à différentes époques de ma vie, en voici quelques-uns : Forrest Gump, A Clockwork Orange, The Shawshank Redemption, Gadjo Dilo, Léolo.

Quelles sont vos influences cinématographiques?

Pour n’en nommer que quelques-unes : Almodovar, Coen, Scorsese, Gondry, Jonze, Kaufman, Alan Ball. J’aime beaucoup le cinéma indépendant américain et je suis un fan de séries télé qui, je crois, ont maintenant un statut aussi enviable que le film. J’aime aussi le documentaire et le court métrage. Mes goûts et influences viennent d’à peu près partout.

Philippe Arsenault

25 ans

Montréal

Âgé de 25 ans, ce Montréalais d’origine, bachelier en arts de l’Université du Québec à Chicoutimi, s’est impliqué à plusieurs niveaux dans la sphère cinématographique. Ex-membre du collectif sous contraintes 3REG, il participe à l’événement Impro-vidéo ainsi qu’au festival du Documenteur en Abitibi. Sa formation avec le directeur photo Michel La Veaux lui permet d’assister aux tournages de différents vidéoclips, longs métrages et documentaires.

Quelles sont les grandes qualités d’un scénariste?

Créatif, observateur, empathique, discipliné, bon esprit de synthèse.

Quel a été votre éveil cinématographique?

Enfant, j’ai toujours pensé qu’une caméra vidéo était l’objet le plus cool au monde. Sans trop savoir pourquoi, je me suis acheté avec mes économies une caméra HI8 à l’âge de 15 ans. En filmant et en montant avec deux magnétoscopes, j’ai découvert un paquet de trucs.

Quel premier film vous a le plus marqué?

Toto le héros, qu’on nous avait montré en classe au cégep. J’ai été fasciné par la rigueur chirurgicale avec laquelle avait été construit le récit, appuyé par une direction d’acteurs extraordinaire et une histoire fort simple mais tellement captivante.

Quelles sont vos influences cinématographiques?

Les films de Wes Anderson, Agnès Jaoui et Jean-Pierre Bacri, Cédric Klapish, les frères Coen, Scorsese, les films français à dialogues.

Courts métrages diffusés

Mécanique humaine

Cote du public7.19/10  7.19/10

Mécanique humaine

Visionner
le court métrage
 Visionner le court-métrage

Acteurs :  Martine Francke / Didier Lucien
Lieu de tournage :  Johnny’s motoshop
Accessoires :  Boîte à lunch, grille-pain, vieux livres en cuir, faux piercing, faux tatouage, billets d’avion, moustaches, bouillotte, stéthoscope
Date de diffusion :  17 janvier 2008
Visionnements :  5484
Nbre d'appréciations :  784

Odeur de flirt

Cote du public6.87/10  6.87/10

Odeur de flirt

Visionner
le court métrage
 Visionner le court-métrage

Acteurs :  Louis Morissette / Julie Perreault
Lieu de tournage :  Fleuriste
Accessoires :  Plume pour écrire, paquet de vieilles lettres, collier cervical, fleurs et pots, mortier, parfumeuse, microscope…
Date de diffusion :  14 février 2008
Visionnements :  5476
Nbre d'appréciations :  790